Mes 3 erreurs de débutante au crochet

You are currently viewing Mes 3 erreurs de débutante au crochet

Ca faisait un an que je m’amusais à tricoter des plaid et des châles quand j’ai découvert que l’on pouvait aussi faire des peluches, mais surtout en crocheter.

C’est ainsi que j’ai plongé dans le monde merveilleux du crochet.

Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu et j’ai commis plusieurs erreurs, comme toutes les personnes qui débutent.

Au programme

Mes débuts au crochet

J’ai appris à tricoter grâce aux bons conseils de ma maman et au modèle de plaid progressif de Zéliane Création : le plaid abracadafil.

Donc quand j’ai voulu me lancer dans le crochet, j’ai voulu apprendre de la même façon. Sauf, que ma maman ne sait pas crocheter…

J’ai donc passé du temps à chercher des infos avec l’aide de mon ami Google. Ce qui était plutôt compliqué car, en 2012, le crochet n’était pas aussi populaire.

A la recherche d'un kit

Comme pour le plaid abracadafil qui permet d’apprendre à tricoter à peu près tous les points possibles, je cherchais un modèle progressif pour apprendre les bases du crochet.

Au départ, je voulais crocheter des peluches, mais je ne trouvais pas de kits me permettant d’apprendre à le faire.

Surtout que, comme je n’y connaissais rien, je n’avais pas non plus de matériel (juste quelques pelotes de fil).

Comme mon anniversaire approchait, j’ai demandé à ma famille de m’offrir un kit pour apprendre les bases.

Finalement, ma maman m’a proposé d’aller à la mercerie pour apprendre auprès de quelqu’un qui savait crocheter.

des mailles au kilomètre

Quelques jours après mon anniversaire, je suis donc allé à la mercerie pour acheter un crochet et une pelote et j’ai commencé à crocheter mes premières mailles.

Grâce aux bons conseils de la mercière, j’ai commencé par crocheter des mailles en l’air, puis des mailles serrées et des mailles coulées.

Avant de changer de type de mailles, elle vérifiait mon geste et surtout que ma tension était constante.

Après 2 heures, je suis ressortie très contente de mes progrès et je n’avais qu’une envie : crocheter ma 1re peluche.

Sauf que j’ai fini par trouver un travail qui me passionnait et je n’ai plus touché mon crochet pendant plusieurs mois.

Noël approchant, j’ai décidé d’offrir des peluches au crochet à ma famille. J’ai donc ressorti mon matériel et je me suis lancée.

Mes 3 erreurs de débutante au crochet

Évidemment, après plusieurs mois sans pratique, j’ai commis quelques erreurs, surtout que j’avais juste crocheter quelques mailles de bases.

Quand on crochète une peluche, il y a des différences avec le travail en aller-retour :

  • Le crochet en rond a un côté endroit et un côté envers
  • Sauter une maille ce n’est pas une diminution
  • Il n’y a jamais assez de rembourrage

A l'endroit ou à l'envers ?

Comme j’ai appris à crocheter en rangs, mon ouvrage avait le même rendu des 2 côtés. C’est d’ailleurs l’un des avantages à crocheter en allers-retours : pas besoin de se prendre la tête à savoir dans quel sens on est.

Par contre, quand on crochète en spirale (ou en rond), ce n’est pas du tout la même chose. Notre ouvrage a bien un côté endroit et un côté envers.

Pour être sûre d’être dans le bon sens, il faut crocheter de l’extérieur vers l’intérieur. 

à gauche : endroit - à droite : envers

Pour différencier l’endroit de l’envers, c’est assez simple : 

  • sur l’endroit, les mailles forment un “V” ou un “X”, suivant la maille que tu utilises.
  • sur l’envers, il y a un trait qui apparait sur le haut de la maille (le 3ème brin)

Ce n'est pas une diminution

Ma deuxième erreur était de sauter des mailles au lieu de faire de vraies diminutions.

Comme je ne savais pas faire des diminutions et que je ne comprenais pas comment faire, j’ai simplement sauté des mailles.

Sauf que, quand il fallait faire des diminutions de 3 mailles, j’avais un trou…

Donc pour faire une diminution, il faut fermer 2 mailles (ou plus) ensemble :

Si les photos ne sont pas suffisantes, tu peux aussi aller visionner cette vidéo dans laquelle je te montre aussi comment faire des diminutions.

Bien rembourrer et encore un peu plus

Pour le rembourrage, c’est surtout une question de préférence. Mais si tu fais comme moi, ton amigurumi risque de finir tout raplapla…

Il faut dire que j’avais acheté de la ouate Panda (ma préférée) qui est gonflante. Donc quand j’ai eu l’impression d’en avoir mis assez, j’ai arrêté d’en mettre.

Sauf que, comme la ouate est gonflante, elle prenait beaucoup d’espace dans la forme de ma peluche, mais il n’y en avait pas beaucoup.

Donc pour avoir une peluche qui garde bien sa forme dans le temps, je te conseille de la rembourrer au max et d’en rajouter encore un peu.

Comme ça, tu auras chassé un maximum d’air et ton amigurumi ne finira pas raplapla.

Petite confidence : le poids de ouate que j’utilise est au moins égale au poids du fil nécessaire pour crocheter la peluche.

Le mot de la fin

Et voilà, mes 3 de mes erreurs de débutante dans le monde du crochet.

Comme pour tout apprentissage, la route peut être longue et semée d’embûche. Mais le plaisir et la fierté n’en sont que plus grands.

Comme tout élève qui apprend, j'ai commis des erreurs quand j'ai commencé le crochet. En voici 3 que je trouve importantes.

Et toi, quels ont été tes erreurs de débutantes ?

Ludivine

Créatrice d'imaginaire, je suis là pour mettre des couleurs dans ta vie grâce à mes créations au crochet.

Laisser un commentaire