C’est quoi le bon prix ?

You are currently viewing C’est quoi le bon prix ?

Depuis janvier 2021, j’ai rejoint une superbe communauté de femmes et d’hommes qui font du crochet. J’y ai rencontré plein de personnes talentueuses et j’en découvre de nouvelles toutes les semaines. 

Parmi ces personnes, beaucoup se demandent comment fixer le prix de vente de leurs créations.

J’avoue que je suis un peu démoralisée par tout ça. Si je calcule comme il faut le prix d’une de mes créations, il faudrait la vendre 60 à 70 €… Sauf que je ne me sens pas de donner ce prix-là pour une poupée de 15 cm. C’est super délicat.

Ce qui est important à savoir, c’est que comme Maellimeo, nous sommes beaucoup de créatrices avec un gros syndrome de l’imposteur à surmonter, car le crochet est vu comme un simple loisir créatif.

Le crochet, un simple loisir créatif ?

Si tu crois que le crochet est simplement un loisir, tu as raison. Le crochet, comme le tricot et la broderie, est un loisir créatif.

Il fait partie de ces loisirs qui occupaient les femmes à la maison pendant que monsieur travaillait.

Pourtant, les créations au crochet sont des produits de luxe.

Il n’y a qu’à voir les prix que pouvaient atteindre la dentelle de ces dames avant l’arrivée de l’industrie.

amigurumis bien choisir son matériel
crédits photo : Doudie

le crochet, un produit de luxe

Si je considère le crochet comme un produit de luxe, c’est pour 3 raisons : 

1. Le crochet est un savoir-faire que tout le monde ne maîtrise pas

Même si je crois qu’il peut être facile d’apprendre le crochet et que tout le monde peut le faire, ce n’est pas le cas.

Comme tout savoir-faire, le crochet mérite d’être considéré à sa juste valeur. 

2. Le crochet est un art manuel

Contrairement à la couture ou au tricot, il n’y a pas de machine pour remplacer nos petites mains.

Donc chaque création aura été patiemment crochetée entièrement à la main, pendant plusieurs heures.

3. Chaque création au crochet est unique

Chaque création au crochet est entièrement faite main.

De ce fait, même si le modèle et la créatrice sont les mêmes, il y aura forcément quelques différences entre 2 créations. Après tout, nous sommes humaines et non des machines.

Maintenant que tu sais que le crochet est un produit de luxe, j’aimerais aussi te rappeler (ou t’apprendre) une chose :

Ce n’est pas la taille qui compte !

Comme je te l’ai expliqué, une création au crochet est faite à la main et il faudra plusieurs heures avant de la terminer. C’est donc pour cela qu’il faut prendre en compte le temps passé et non la taille.

Tu veux un exemple tout simple : 

hibou au crochet
crédits photos : Doudie

Mon hibou endormi m’a demandé 4 h de travail et mesure environ 20 cm

Peluche patrick étoile de mer au crochet
crédits photo : Doudie

Patrick l’étoile de mer m’a demandé 8 h 45 de travail et mesure 21 cm de haut. 

Ces 2 peluches mesurent quasiment la même taille. Pourtant, elles ne sont pas du tout vendues au même prix.

Sur ma boutique, tu peux retrouver

Pour 1 cm de différence, c’est énorme !

Pourtant, il m’a fallu 4 h 45 de plus pour crocheter Patrick

Sous cet angle, la différence de prix est justifiée, non ?

Donc, comme tu l’as compris, ce n’est pas la taille qui compte et le crochet est un produit de luxe. 

Maintenant, garde bien ces informations en tête et entrons dans le vif du sujet

Comment calculer le prix d’une création au crochet ?

Avant de te donner ma méthode de calcul des prix, j’aimerai te détailler tout ce qui se cache derrière un prix de vente.

Contrairement à une idée reçue, il ne s’agit pas seulement de la main d’oeuvre et des matériaux.

Il se cache bien des choses derrière un prix de vente, que ce soit pour une création au crochet ou un simple paquet de pâtes dans ton magasin préféré.

question, interrogation
source : pixabay.com

Qu’est-ce qui se cache derrière le prix d’une création au crochet ?

Si tu ne l’as pas encore compris, on commence :

  1. par prendre en compte le temps de création.

Par exemple, pour mon hibou, c’est 4 h.

Puis on va ajouter différentes choses : 

2. le coût des matières premières (le tutoriel, les fils, la ouate de rembourrage, les yeux de sécurité, peut-être d’autres accessoires) 

40 g de fil, 30 g de ouate de rembourrage et 1 tutoriel

3. les coûts indirects (loyer de l’atelier, électricité/gaz, abonnement internet, site web, etc.)

Je travaille de chez moi, j’ai donc défini un loyer pour mon atelier

4. les frais des plateformes de ventes (Etsy, Ravelry, etc.) et commission PayPal et compagnie. Il s’agit d’un pourcentage qui dépend du prix final de ta création. 

Pour Etsy, c’est 5 % pour chaque article + 0,20 $ pour la publication de chaque fiche produit.

Pour PayPal, si c’est un paiement par carte, c’est 1,20 % + 0,35 €

5. les frais d’emballage et de port. Tu as 2 solutions : les frais inclus dans le prix final ou à ajouter lors du passage de commande

Je compte un forfait fixe de 5 € de frais d’emballage et de frais port. 

6. les taxes. L’état ne nous oublie jamais, alors attention si tu n’es pas déclarée

Pour la vente de produits physiques, elles sont de 12,8 % du prix final.

Etant auto-entrepreneur, je ne déclare pas la TVA.

7. une petite marge pour pouvoir investir ou couvrir des imprévus

Personnellement, je compte 10 % du prix final

8. le coût d’amortissement des gros matériaux

Je ne les ai pas pris en compte dans le calcul, car il me faut relativement peu de matériel (crochet et ordinateur essentiellement) et je m’en sers aussi dans ma vie personnelle

9. le temps de travail annexe (séance photo, retouches, rédaction de la fiche produit, mise en ligne du produit, rédaction d’un blog, des posts pour les réseaux sociaux, etc.)

Je ne compte pas ces heures dans mon temps de travail, mais c’est une erreur de ma part.

Il va falloir que j’en parle sérieusement avec mon syndrome de l’imposteur…

Et combien ça vaut tout ça ?

Si l’on récapitule, pour le hibou, on a :

  1. 4 h de main-d’œuvre MO à 8 € de l’heure (en sachant que le salaire mini en France est de 8,30 € net
  2. 2,75 € de matières premières MP
  3. 10,44 € de coûts indirects CI
  4. (5 % du prix de vente final + 0,20 $) pour Etsy + (1,20 % du prix de vente final + 0,35 €) pour PayPal PV
  5. 5 € de frais de port et d’emballage FP
  6. 12,8 % du prix de vente final pour les taxes T
  7. une petite marge de 10 % du prix de vente final M
  8. 0 € pour l’amortissement 
  9. 0 € pour le temps de travail annexe

Et maintenant, comment on calcule ?

Avec tout ça, il faut donc calculer le prix de vente final.

On va commencer par le prix de revient PR. C’est-à-dire ce que me coûte réellement ma création avant application des frais annexes.

PR = MO + MP + CI

PR = 4×8 + 2,75 + 10,44

PR = 45,19 €

À ce prix de revient, je vais ajouter les frais de port et frais fixes des intermédiaires (Etsy et PayPal). Ce qui donne un prix intermédiaire PI de 50,73€.

PI = PR + FP + PV fixe

PI = 45,19 + 5 + (0,20 + 0,35)

PI = 50,73 €

Maintenant, il faut ajouter les pourcentages qui dépendent du prix final PF.

Pour le hibou, ça donne : 

PF = PI / [1 – (%PV + %T + %M)]

PF = 50,73 / (1 – [0,05 + 0,012 + 0,128 + 0,10])

PF = 50,73 / 0,71

PF = 71,45 €

Si je vends sur Etsy et propose un moyen de paiement par PayPal, le prix final de mon hibou est de 71,45€.

Comme je ne suis pas une grande fan d’Etsy, je ne propose pas mes créations sur cette plateforme. Ce qui me permet de réduire légèrement mes coûts.

PF = 50,19 / 0,772

PF = 65,01 €

Comme tu le vois, en prenant en compte mon temps de travail et tous les coûts générés par celui-ci, mon hibou vaut 65€.

Si tu n’as pas envie de te casser la tête à tout calculer, je te conseille l’application crochet.land. Elle te permet de calculer tes prix de vente facilement à partir de ton temps de crochet.

Je te conseille un taux de 1,7 pour obtenir un prix correct en fonction de tes matières premières et ton taux horaire.

Petit retour sur le temps de travail

Comme dis plus haut, normalement, je devrais compter le temps que je passe à : 

  • prendre en photo mes créations, 
  • écrire mes articles de blog et mes publications pour les réseaux sociaux
  • mettre à jour mes boutiques
  • créer mes patrons, les mettre au propre et en vente
  • faire ma compta
  • etc.

Tu ne vois peut-être pas l’intérêt de facturer ces tâches.

Pourtant, elles sont essentielles pour faire découvrir ses créations et pouvoir les vendre.

Ce temps de travail est difficilement estimable, il y a donc 2 solutions : 

  • prendre en compte un taux horaire qui permet de « travailler moins, mais mieux », soit 16 € au lieu de 8 €. 
  • Doubler mon temps de travail, comme me l’avait dit une coach business. Donc pour mon hibou, il faudrait que je compte 8 h de travail au lieu de 4 h.

Dans les 2 cas, le prix de mon hibou passerait de 65 € à plus de 100 €.

Sauf que mon syndrome de l’imposteur vient pointer le bout de son nez et là je ne suis pas assez confiante pour annoncer ce prix-là…

Perso je préfère travailler moins et gagner peu que cravacher et gagner pas grand-chose

Le mot de la fin

Malgré tout ce que je t’ai présenté ici, tu te dis peut-être que mes prix sont un peu abusés, car après tout, ce n’est que du crochet et que tout le monde devrait pouvoir s’offrir nos créations.

Pourtant, j’estime qu’il est normal de pouvoir vivre de mon activité et que tout travail mérite salaire! 

Parce que le crochet n'est pas juste un loisir créatif, aujourd'hui je te dévoile ma technique de calcul du prix de vente de mes créations.

Remerciements

Un grand merci aux filles et gars de la guinguette crochet qui m’ont aidée et inspirée pour cet article. 

Si tu souhaites en savoir plus sur l’univers créatif, je t’invite à consulter le site des pies bavardes. Je me suis beaucoup aidée de ses nombreux conseils quand j’ai démarré et j’y reviens souvent.

Il s’agit d’un travail artisanal fait main en France et non d’un produit industriel qui exploite une main-d’œuvre sous-payée à l’autre bout du monde.

Partager cet article

Doudie

Passionnée de crochet, je t'aide à te détendre au quotidien et à apporter de la joie à ton entourage en créant de belles peluches.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire